Une Institution de la pédagogie par l’image toujours d’actualité ; les éditions Deyrolle

Pour plus d’informations :
http://www.deyrolle.com/laboutique/deyrolle.html

La maison Deyrolle est au XXe siècle l’une des plus célèbres maisons d’entomologie et de taxidermie de Paris.
Installée définitivement le 1er avril 1888, sous la direction d’Émile Deyrolle, petit-fils du fondateur Jean-Baptiste Deyrolle rapidement relayé par son fils Achille Deyrolle, au 46 rue du Bac dans un hôtel particulier édifié en 1697-1699 pour Jean-Baptiste Voille par un des Bruand. Il a été profondément transformé en 1739 pour Samuel-Jacques Bernard, fils du banquier de Louis XIV Samuel Bernard (7e arrondissement), la maison avait été fondée en 1831. Au-delà de son matériel scientifique, collections de minéraux, coquillages, lépidoptères et insectes, fossiles, animaux naturalisés et outils préhistoriques, elle fournit aux écoles et universités de France de grandes planches et cartes murales destinées à illustrer les leçons des enseignants (Musée scolaire Deyrolle).

Les surréalistes André Breton et Salvador Dalí, les peintres Bernard Buffet et Mathieu, les écrivains Louise de Vilmorin et Théodore Monod ont compté parmi ses habitués, tandis que bien d’autres s’arrêtaient régulièrement devant ses vitrines, tel Raymond Queneau.

En 2001 Louis Albert de Broglie reprenait la société et restaurait le rez-de-chaussée de la boutique.

Dans la nuit du 1er février 2008, la maison, boutique-musée et cabinet de curiosités, était ravagée par un incendie, vraisemblablement dû à un court-circuit et maîtrisé au bout de deux heures, qui devait détruire toutes les collections de papillons et d’insectes ainsi qu’une grande partie des animaux naturalisés (zèbre, alligators, gazelle, ours, lion, crustacés et tortues). Le 15 mai 2008, la façade était nettoyée et deux salles du premier étage rouvertes.

Laisser un commentaire


Translate »
%d blogueurs aiment cette page :