Coup de coeur : Lentement Aplati par la Consternation d’Ibn Al Rabin aux éditions Atrabile

Pour plus d’informations :

– Une interview de 2008 d’Ibn al Rabin réalisée par Xavier Guilbert et mise en ligne sur le très bon site site internet http://www.du9.org/
– Enfin, vous pouvez aussi retrouver Ibn al Rabin sur ce site : http://www.atrabile.org/ibn-al-rabin/

Depuis une dizaine d’années, Ibn al Rabin balade ses petits bonshommes énervés dans les micro-productions des Editions Me Myself, les lâchant à l’occasion dans les pages de Bile Noire. Minimaliste par essence, il « s’amuse » à surprendre tout le monde depuis 2007 et la sortie de son imposant L’Autre Fin du Monde chez Atrabile ; 1120 planches réalisées en « écriture automatique ».
Si son nouvel ouvrage Lentement aplati par la consternation se révèle bien moins dense il ne s’en révèle pas moins attrayant : un très grand format souple, couverture rose, une histoire absolument vierge de texte mais où le langage est permanent (plus de mots, des dessins, des pictogrammes), le tout élaboré en de multiples narrations graphiques.
Concrètement Ibn Al Rabin situe l’action de son histoire à une terrasse de café. Lieu propice pour découvrir de nombreux personnages, deviner ce qu’ils pensent des uns et des autres, ce qu’ils aimeraient, ce qu’ils sont prêts à mettre en oeuvre pour arriver à leur fin… Un Vaudeville des plus drôles qui révèle toutes les nuances des psychologies masculines et féminines en société. Une prouesse narrative absolument incroyable !

Laisser un commentaire


Translate »
%d blogueurs aiment cette page :