Coup de coeur : Lettre à la Mère de Mazen Kerbaj aux éditions L’Apocalypse

pour plus d’informations :
http://www.lapo.fr/
http://www.kerbaj.com/

Mazen Kerbaj est l’un des artistes les plus actifs de la scène alternative libanaise apparue au début des années 90, après la guerre civile. Abordant aussi bien la musique improvisée que la peinture ou la bande dessinée, il a publié de nombreux livres, en Arabe, en Anglais ou en Français, dont Beyrouth, juillet-août 2006 (L’Association), le blog d’une autre guerre. Le nouveau livre de Mazen Kerbaj est d’un tout autre registre. Somme de récits courts, tous différents par leurs sujets et leurs traités, au trait, en couleurs ou en monotypes, ces fragments abordent la poésie aussi bien par leur fond que par leur forme. Si les tréfonds sous-marins, la peur de la foule, le chagrin d’amour, la promenade sont présents, questionnant chacun à leur manière le langage de la bande dessinée, l’auteur propose aussi une ode à Beyrouth, sa ville natale, épingle les prédateurs du pétrole, ou préfigure en temps réel les désillusions du Printemps Arabe. Poésie rime donc ici avec Politique. Où l’on voit que Mazen Kerbaj n’est pas qu’un auteur libanais en guerre, mais un auteur tout court, et un auteur majeur.

Laisser un commentaire


Translate »
%d blogueurs aiment cette page :