Dédicace pop-up ; Le Tome 47 reçoit Anouck Boisrobert samedi 19/09/2015 – 18h30

Samedi 19/09/2015 sera une journée faste pour les popups. En effet dans un premier temps le MacVal accueillera l’un des grands représentants de cet art du pliage, Anouck Boisrobert, pour un atelier pop-up qui tournera autour de son album « Oh ! Mon chapeau » : à partir de 5 ans. inscription : cdm.macval@macval.fr (http://www.macval.fr/)ou 01 43 91 14 64.
La rencontre se prolongera ensuite au Tome 47 dès 18h30 par une séance de dédicace. L’occasion de penser à quelques cadeaux de Noël avant l’heure !

Anouck Boisrobert : http://anouckboisrobert.fr/
Editions Helium : http://www.helium-editions.fr/

Liberté :
« Sur mes cahiers d’écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable sur la neige
J’écris ton nom »

Ce livre accordéon déroule une à une les strophes du célèbre poème de Paul Eluard. Page après page, des jeux de découpes laissent découvrir petit à petit les détails d’un paysage. L’horizon s’élargit, pour laisser apparaître la photo de résistants pendant la seconde guerre mondiale – période pendant laquelle ce poème a été publié. Au verso, un texte biographique de l’auteur ainsi qu’une note historique resitue le texte dans son contexte.

Tip-Tap :
Pour la première fois, livre et ordinateur s’allient pour offrir aux enfants un incroyable jeu d’initiation aux mots. L’enfant lance le jeu sur l’ordinateur puis tape sur son clavier les lettres du mot qu’il a choisi dans l’imagier : l’image associée apparaît instantanément à l’écran. À notre démiurge en herbe de compléter et d’animer la scène en donnant vie aux quelques deux cents mots du livre. Agrandir ou rapetisser les éléments, changer leur couleur, faire tomber la nuit, la neige, accélérer ou ralentir la vitesse des animaux et des véhicules, écouter les mots ou un air de guitare… une infinité de possibilités s’ouvre à l’enfant pour créer des univers loufoques et fantastiques, chaque fois uniques, tout en s’initiant à l’écriture et à la lecture.

Popville :
Un livre animé sur la métamorphose d’une ville. De page en page la ville se forme en volume. Après le premier clocher, voici les nouvelles maisons puis les immeubles, la construction d’une gare, et enfin les grandes tours qui s’élèvent.
Concours des plus beaux livres français 2009

Dans la forêt du paresseux :
l’histoire se passe au cœur de la forêt amazonienne… Après Popville qui mettait en scène la construction d’une ville, nous avons voulu parler de la destruction de la forêt avec le même système de page découpée. Un texte nous invite le long des pages à regarder ‘les félins qui se lovent à l’ombre des palmes, les fourmiliers qui aspirent les insectes comme avec une paille et le paresseux – le vois-tu ? – qui se balance tendrement dans les feuilles’. Le paresseux, personnage central du livre, rêve dans les branches et n’entend pas les engins qui petit à petit vont dévorer toute la forêt.
Coup de coeur Montreuil 2011
Prix soligatto 2012

Océano :
Avec Anouck Boisrobert, nous avons trouvé un système de pop-up qui lève une mer de papier au milieu de livre. Ce qui nous a permis de représenter le dessus et le dessous de 6 univers marins différents. Un port bruissant d’activité, la banquise aux icebergs transparents, les baleines en pleine mer, une mer déchaînée par la tempête et, enfin, l’idyllique lagon aux milliers de poissons colorés.

Oh ! Mon chapeau :
A travers une ville en pop-up, du zoo au gratte-ciel en passant par la boulangerie et la bibliothèque, un chapeau chipé par un singe facétieux zigzague, disparaît à l’arrière des décors, puis surgit à nouveau toujours plus haut !
Une histoire pleine de rebondissement et des jeux de formes tout en volume. Toutes les illustrations sont faites à partir de 10 formes géométriques qui se transforment, se complètent au gré des mouvements du pop-up

Où sommes-nous ?


Agrandir le plan

Le plus simple pour venir au Tome 47 de Paris reste le RER C. Attention, bien vérifier que la gare de Virty est desservie (« Mona » ou « ROMI »). Descendre à l’arrêt « Vitry-sur-Seine ». Après il y a 15mn de marche à pied : remonter toute la rue Paul Vaillant Couturier ; au bout traverser le boulevard et prendre la rue pavée : avenue guy môquet) – nous sommes au 47. Possibilité aussi de prendre le bus 180 à la sortie du RER (descendre à Eglise de Vitry-sur-Seine) : en face de l’église prendre la rue Danielle Casanova, puis 1ère à droite : avenue Guy Môquet..

Laisser un commentaire


Translate »
%d blogueurs aiment cette page :