Dédicace au Tome 47 – jeudi 15 octobre 18h – de Léopold Prudon pour sa bande dessinée « De l’autre côté »

Le Tome 47 reçoit Léopold Prudon en dédicace jeudi 15 octobre 18h pour sa première bande dessinée De l’autre côté ; éditée aux éditions Les Enfants Rouges (http://enfantsrouges.com/) ; récit autour duquel l’actualité résonne étrangement…

Hamza est un jeune tunisien résolu à quitter son pays par tous les moyens. De moyen, il n’en a qu’un seul : payer des passeurs pour traverser la méditerranée sur un minuscule bateau de pêche plein à craquer, et rejoindre clandestinement l’Europe et la France.
Pourtant Hamza a des attaches, une compagne, une famille, des amis avec qui il a lutté durant les révolutions arabes. Mais il aspire a autre chose qu’une vie de misère, il veut aller au-delà de ce qu’il connaît, affronter le réel, croire que la vie a autre chose à lui offrir. Il n’est pas naïf, il sait que les risques sont grands, et minces les espoirs d’une vie meilleure, mais il veut voir par lui-même. Cette traversée est une expérience intime.
Car Hamza est un rêveur et toujours ses images mentales, ses espoirs, ses peurs viennent se mêler à la réalité extérieure, la contaminer, lui offrir une échappatoire et un but à poursuivre. Si sa situation est particulière, ses aspiration sont universelles. Qui n’a jamais rêvé de partir, de se réinventer ?
Le danger pour lui n’est pas simplement de mourir noyé, de se voir terrassé par la faim, d’être renvoyé d’où il vient, de ne pas trouver de logement, de travail, mais également de se voir privé de ce qui fonde sa condition d’homme : ses espoirs, ses craintes, son imaginaire.

Quand j’ai commencé à penser à ce projet, j’étais en terminale littéraire où j’étudiais l’Odyssée. J’ai regardé un documentaire d’Envoyé Spécial qui s’appelait Harragas Tunisiens et suivait le trajet d’un jeune clandestin, et j’y ai vu un lien avec l’oeuvre d’Homère, une dimension universelle, romanesque, mythologique, comme un récit d’aventure tragique, et puis quelque chose d’anachronique aussi dans le fait de risquer sa vie pour traverser la mer, comme c’était le cas il y a deux mille ans, si bien que j’ai résolu de raconter cette histoire sous une forme moins documentaire que romanesque.[Léopold Prudon]

L’auteur :

son site :
http://cargocollective.com/leopoldprudon/De-L-Autre-Cote

son blog :
http://leopoldprudon.blogspot.fr/

Léopold Prudon est né à Paris le 16 février 1993, d’un père écrivain et d’une mère éditrice.
Élevé dans une culture littéraire, il se passionne de bande dessinée à travers les albums de Calvin et Hobbes qu’il trouve à la maison, et dès l’âge de 11 ans se promet d’en faire son métier.
Il fait rapidement la découverte de la nouvelle génération des Sfar, Trondheim, Blain et Blutch, qui deviennent pour lui des modèles au même titre que des légendes de la bande dessinée telles que Moebius ou Munoz.
Après sa scolarité au lycée Henri IV à Paris, il rejoint l’école Estienne où il étudie l’illustration, et réalise la première version de l’album De l’Autre Côté dans le cadre de son diplôme.
Il est désormais étudiant aux arts décoratifs de Strasbourg.

Où sommes-nous ?


Agrandir le plan

Le plus simple pour venir au Tome 47 de Paris reste le RER C. Attention, bien vérifier que la gare de Virty est desservie (« Mona » ou « ROMI »). Descendre à l’arrêt « Vitry-sur-Seine ». Après il y a 15mn de marche à pied : remonter toute la rue Paul Vaillant Couturier ; au bout traverser le boulevard et prendre la rue pavée : avenue guy môquet) – nous sommes au 47. Possibilité aussi de prendre le bus 180 à la sortie du RER (descendre à Eglise de Vitry-sur-Seine) : en face de l’église prendre la rue Danielle Casanova, puis 1ère à droite : avenue Guy Môquet..

Laisser un commentaire


Translate »
%d blogueurs aiment cette page :